Marquer des points lors d’un cocktail de réseautage

Comment bien communiquer ? — Humour et marketing
21 août 2017
Tout voir

Marquer des points lors d’un cocktail de réseautage

Avez-vous remarqués que les autobus jaunes ont repris progressivement les routes du Québec ? Et oui, les vacances sont presque terminées…

La rentrée scolaire rime également avec la rentrée dans les Chambres de commerce. Pour les entrepreneurs et les gens d’affaires, c’est le temps de se remettre à l’action après la pause estivale…

Même si huit mois se sont écoulés en 2017, vous avez certainement profité de l’été pour identifier vos résolutions et objectifs que vous souhaitez atteindre au sein de votre organisation ou votre entreprise ? Mais l’avez-vous également fait dans vos différentes activités de réseautage ?

Certains considèrent les activités de réseautage comme inutiles car trop souvent, on y rencontre les mêmes personnes d’une activité à l’autre et elles n’apportent rien de concret au développement d’affaires.

En ce qui me concerne, une activité de réseautage doit répondre à 3 objectifs :

  • Faire de nouvelles rencontres
  • Se faire voir
  • Entretenir et renforcer notre réseau existant

 

Au retour de la pause estivale, ou pour certain, le réseautage se poursuivait sur un terrain de golf, mais pour les autres, le réseautage doit être réintégrées dans vos habitudes de développement d’affaires.

Pour la plupart des gens d’affaires, le réseautage est plus que nécessaire. Les Chambre de commerce, les associations professionnelles et sectorielles, offrent des activités de réseautage à ses membres et à leur communauté d’affaires.

Alors, avant de se présenter à une activité de réseautage, il est toujours pertinent de se rappeler quelques points afin de mieux « performer ».

  • On ne va pas à un cocktail d’affaires d’une Chambre de commerce uniquement pour y prendre un verre. On y va pour entretenir ses contacts, élargir son réseau et/ou trouver de nouveaux clients.
  • Mais pour avoir des chances de marquer des points, il faut se fixer des objectifs précis. Par exemple, on visera à rencontrer au moins trois nouvelles personnes.
  • Pour y parvenir, on doit se présenter avec un air détendu et souriant – personnes grippées ou de mauvais poil s’abstenir! – et observer un code vestimentaire approprié, qui prévoit souvent le port d’une « tenue de ville ». (Cette tenue peut être décontractée. La cravate pour les hommes n’est pas essentielle.)
  • Dès notre arrivée, on balaie la salle des yeux afin de repérer des visages connus. Si vous ne trouvez personne, dirigez-vous vers le bar ou le buffet, faites connaissances avec une autre personne seule ou allez saluer les organisateurs qui vous ont invités. « On peut leur dire que c’est la première fois qu’on vient à cet évènement et qu’on aimerait bien rencontrer tel type de personne.
  • Si nous sommes accompagnés d’un collègue, collaborateur, etc., il est de mise de le présenter à la personne que l’on vient de rencontrer, surtout si la conversation que l’on vient d’avoir avec cette nouvelle connaissance nous indique que des affinités sont possibles. On prouve ainsi qu’on a écouté son interlocuteur « et qu’on n’a pas de mal à partager ses contacts . Dans un cocktail, on marque des points en laissant aussi les autres en compter!

 

Quelques règles d’étiquette :

  • Portez une veste ou un pantalon muni de poches. Dans celle de gauche, on place ses propres cartes professionnelles, et dans la poche de droite, celles que l’on reçoit.Avis : Mesdames, ce n’est pas le moment de fouiller dans votre sac à main ! 
  • Garder la main droite libre et propre. La main gauche sert à tenir le verre de vin et à manipuler des bouchées, et la droite, à serrer des mains. Pour éviter d’être disgracieux, on choisit des entrées qui se mangent en une seule bouchée. Et, évidemment, on ne s’empiffre pas au buffet !
  • Ne pas abuser de l’alcool. Ce n’est pas le moment d’avoir des écarts de langage ou de déblatérer contre certaines personnes !
  • Ne pas remettre sa carte professionnelle à tout venant. On se contentera de la donner à des gens avec qui on compte avoir des échanges professionnels.
  • La poignée de mains doit être ferme et chaleureuse. Autrement, on donne l’impression d’être timide et peu confiant.

En Mauricie, on dénombre cinq Chambre de commerce locale et une regroupant les jeunes professionnels de 40 ans et moins.

Visitez leur site web afin de connaître l’ensemble de leur programmation d’activités.

Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan (CCIS)

Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCITR)

Chambre de commerce et d’industrie de Mékinac

Chambre de commerce et d’industrie de la MRC Maskinongé

Chambre de commerce et d’industrie du Haut St-Maurice

Jeune chambre de la Mauricie (JCM)

 

Serez-vous à la prochaine activité de votre Chambre de commerce locale ? Moi j’y serai !!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *